Partager :

Par Marjorie Gobbini, diététicienne bio BiloBia

Comment gérer notre hygiène de vie durant l’été pour seulement profiter des vacances, du plaisir estival ?
Focus sur 3 plaisirs gustatifs de l’été pour un lâcher-prise estival réussi.

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

 

Nous voilà en plein été, en plein mois d’août. Après quelques caprices pluvieux et orageux du mois de juillet parsemés d’épisodes de chaleur, on retrouve une météo adaptée à cette belle saison ! Et l’été, ça rime avec vacances, plage, soleil, grillades, apéritifs, bons repas…  C’est vrai, ces vacances on les a attendues, rêvées et parfois c’est un peu la porte ouverte à tout ! On boit, on mange, on se couche tard, on laisse nos habitudes de vies pour le reste de l’année, avec le rythme qui va avec, notre alimentation quotidienne. Puis nous avons lu et entendu qu’il faut éviter les barbecues, que de boire trop d’alcool nous nuit, que de trop manger aussi !… Comment gérer tout cela pour seulement profiter des vacances, du plaisir estival. Focus sur 3 plaisirs gustatifs de l’été pour un lâcher-prise estival réussi :

  • Soirée grillade autour d’un bon barbecue
  • Un bon petit verre bien frais en accompagnement
  • Des fruits pour garder (ou retrouver) la ligne

 

Le lâcher-prise estival

Soirée grillade

Rien de tel pour se sentir vraiment en vacances, qu’un bon barbecue entre ami(e)s, en famille. Mais depuis quelques années maintenant, on sait que ce type de cuisson n’est pas une des meilleures à privilégier… On dit qu’elle est cancérigène… Qu’en est-il ?

En fait, la cuisson des graisses et protéines animales (viandes et poissons) génèrent des Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP) qui ont des effets cancérigènes. Ceci est une réalité mais il vous est possible d’amoindrir ces conséquences en respectant quelques petites règles :

  • Ne faite pas du barbecue, votre mode de cuisson quotidien,
  • Veillez à ce que vos aliments soient posés au minimum à 10 cm au dessus des braises,
  • Faite une cuisson plutôt longue avec des braises en quantité moyenne, inutile d’avoir 3 kg de braises ! Car le problème est aussi dû à la température très élevée de ce type de cuisson,
  • Favorisez des viandes ou poissons maigres car plus ils seront gras plus cela provoquera des flammes, qui favoriseront l’apparition d’HAP,
  • Et pourquoi ne pas vous faire des brochettes de savoureux légumes, évitez juste de manger les parties noircies, s’il y en a.

Un petit verre bien frais pour accompagner

Hé oui, il fait chaud, on discute, on se détend, on est bien tous ensemble, on attend que les grillades cuisent tranquillement, ben on a soif ! Alors on boit quelques verres bien frais. Un, puis deux, puis trois, etc… Le foie se charge, ajouté aux grillades, fromages, pain, fruits…  Les lendemains peuvent être difficiles, surtout au niveau digestif et sur la durée, le corps n’apprécie pas.

Avant tout, il est important de profiter de ces plaisirs-là, ne pas se priver. Comme j’ai pu l’évoquer dans l’un de mes articles précédents, le plaisir de manger est facilitateur de digestion ! Ne pas être tout simplement dans la culpabilité en buvant ou mangeant des aliments qui vous semblent mauvais pour votre santé. Partagez, profitez, riez et faites des écarts, c’est un pur plaisir ! Il faut simplement savoir rester vigilant. Intercalez un verre d’eau entre vos verres d’alcool, ça permet au foie de se reposer un peu et d’avoir moins d’alcool à gérer. Prenez le temps de boire, même s’il fait chaud ! Faite-vous des cocktails sans alcool, vous n’y verrez que du feu ! Le tout, comme tout, est de trouver un juste milieu. Pour ne profiter que du plaisir pour un lâcher-prise estival total.

07072016 - 3 conseils naturopathie pour une remise en forme pendant les vacances - Vins bio

Des fruits… pour la ligne

Avec ces bons repas, qui durent tard, les papotages, les retrouvailles, cela nous donnent la main légère et nous mangeons plus que d’habitude. On se rassure alors en se disant qu’on va terminer notre repas avec une touche light : on va manger des fruits ! Quelques tranches bien fraîches de melons ou de la pastèque, des pêches, des nectarines… Cette saison nous offre pléthore de fruits gorgés de soleil… Malheureusement, ce n’est pas la meilleure des choses à faire. Les fruits sont en effet des sucres rapides. En les consommant en fin de repas (ou en début), ils vont avoir pour effet d’emprisonner la digestion des sucres lents en cours. Cela provoque des difficultés de digestion, des ballonnements, donc de la fatigue.

Il est nettement préférable et conseillé de manger des fruits en milieu de matinée, éloigné du petit déjeuner et du déjeuner. Ou dans l’après-midi, éloigné aussi du repas de midi et de celui du soir. Ils vous permettront de vous rafraîchir, de profiter de leur vitamines tout en laissant votre digestion tranquille.

Sachez en outre que de consommer des aliments trop froids en fin de repas coupe le feu digestif et ralenti le processus digestif. Encore une fois, cela a pour conséquence de fatiguer votre corps. Encore une fois, pensez au plaisir gustatif avant tout en vous délectant par exemple d’une succulente glace italienne, mais privilégiez le milieu d’après-midi, éloigné de vos repas.

Comme tout dans la vie, l’idée est de viser l’équilibre, le juste milieu. Ce sont les vacances, c’est votre lâcher-prise estival, ne vous stressez surtout pas en calculant votre alimentation mais soyez simplement et naturellement attentif à rééquilibrer la balance lorsque celle-ci a pris un coup ! Profitez pleinement des sorties au restaurant mais prenez par exemple une grosse salade composée, un poisson avec des légumes plutôt qu’un steak/frites, une pizza ou des pâtes à la bolognaise… Buvez quelques bons vins, misez sur la qualité surtout. Et les jours où vous avez abusé, buvez beaucoup d’eau le lendemain, pour aider votre corps à éliminer, buvez sans alcool. Il paraît que la fête est plus folle !…

Bonnes vacances

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

 

Marjorie, diététicienne bio BiloBia est l’auteur de cet article

Coach diététicienne. Sans gluten, sans lactose. Cuisine saine et bio. Végétarien. Marjorie Gobbini