Partager :

Par Stéphanie Grosieux, naturopathe BiloBia Montpellier

Qu’est-ce que la naturopathie et la sophrologie ?
Quelles complémentarités et quels liens entre ces deux approches pour quels objectifs ?

La naturopathie et la sophrologie visent des objectifs similaires, avec des techniques spécifiques, tout en permettant à chaque individu de devenir acteur de sa vie, de son bien-être, de son hygiène de vie. En cela, ces deux approches sont parfaitement complémentaires, amenant un bénéfice encore plus grand pour la personne.

Après avoir présenté ces deux approches, leurs buts respectifs, nous présenterons les complémentarités et les liens entre ces deux techniques, leurs objectifs communs.

Naturopathie et sophrologie, deux approches complémentaires

Qu’est-ce que la naturopathie ?

La naturopathie (de l’anglais NATURE et PATH : la voie de la nature) est, selon l’OMS, « un ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses de l’organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques. »

En d’autres termes, elle aide l’organisme à relancer ses capacités d’auto-guérison, sa force vitale, par diverses mesures d’hygiène de vie telles que l’alimentation, l’activité physique et énergétique, l’émotionnel et la relaxation, les massages, etc… Tout cela grâce à des agents naturels comme les plantes, les Fleurs de Bach, les bourgeons, les produits de la ruche, les huiles essentielles, les éléments naturels (eau, air, soleil…).

La naturopathie a une approche holistique, c’est-à-dire qu’elle prend en considération tous les aspects de l’être humain (corps, cœur, esprit, énergies), et cherche avant tout à traiter la cause d’une problématique plutôt que ses symptômes.

Elle amène à devenir responsable et acteur de sa santé, dans le respect de la nature et de l’écologie.

Qu’est-ce que la sophrologie ?

La sophrologie (du grec SOS : harmonie, PHREN : esprit/conscience, LOGOS : science/étude), est, selon son fondateur le médecin neuropsychiatre Alfonso CAYCEDO, « l’étude de la conscience humaine et des valeurs existentielles de l’être ».

C’est « une méthode scientifique qu’il a conçu pour l’étude de la conscience et pour maîtriser l’équilibre corps/esprit, avec des procédés vivantiels qui lui sont propres. »

La sophrologie utilise des techniques psychocorporelles, telles que la respiration, des mouvements dynamiques et des visualisations positives.

Elle permet de renforcer le positif en soi, sans toutefois nier le négatif, mais en apprenant à le mettre à distance dans un premier temps, pour ensuite l’intégrer et peut-être le voir autrement.

Grâce à l’entraînement, la sophrologie amène à vivre pleinement et consciemment l’instant présent, à être plus à l’écoute du corps. Nous avons souvent tendance, dans notre société, à mettre justement le corps de côté, au profit du mental. Celui-ci a pour sa part tendance à vivre plutôt dans le passé et le futur que dans le présent (donc la réalité), tout en étant plutôt dans le négatif (phénomène scientifique appelé « biais de négativité »).

Quelles complémentarités et quels liens entre ces deux approches ?

La naturopathie et la sophrologie permettent de prendre soin de soi, de son corps et de son esprit, de sa santé et de son bien-être. Elles amènent le sujet à considérer d’avantage son organisme, à être à son écoute.

Elles visent chacune l’indépendance de la personne, en lui apportant des clés qu’elle pourra réutiliser en toute autonomie.

Elles sont alors parfaitement complémentaires.

Bon nombre de troubles physiques (maux de ventre, céphalées, problèmes cutanés, immunitaires etc…) sont dus à des troubles psycho-émotionnels. Bien souvent, nous ne les écoutons pas ou ne les exprimons pas, ce qui impacte à terme directement le corps par diverses manifestations (psychosomatiques) : ce que nous taisons génère des blocages émotionnels, le corps le transforme en symptômes. En émettant une pensée, avez-vous conscience de son contenu, de sa qualité, l’observez-vous ? La portée de nos pensées et émotions sur la matière, en premier lieu notre corps, est énorme.

Au-delà de l’alimentation permettant souvent de résoudre ces problématiques, il est important de prendre en considération la mal-être psycho-émotionnel, apprendre à comprendre nos émotions et utiliser notre esprit de façon positive.

La sophrologie peut alors être d’une grande aide, en complément d’un rééquilibrage de l’hygiène de vie grâce à la naturopathie.

Stéphanie, naturopathe BiloBia Montpellier est l’auteur de cet article

Stéphanie Grosieux, naturopathe BiloBia à Montpellier